Actualités

Bulletin d'affaires n°86 !

  • Bulletin d’affaires

L’OBO : TRANSMETTRE AUTREMENT

Il fut un temps où transmettre son Entreprise était chose facile, le dirigeant passait la main à ses enfants ou à un confrère ; une discussion, un accord verbal, un passage chez le notaire, un bon repas et tout était réglé. Puis la démarche s’est modifiée, améliorée ou compliquée : les audits sont devenus plus pointus, les protocoles plus complets et les montages financiers plus sophistiqués avec des termes barbares comme LBO, MBO, MBI, le plus souvent contractions de vocables anglo-saxons, les Anglais étant précurseurs et innovants en la matière, il faut bien le reconnaître !...

Depuis quelques années, apparaît dans le paysage français l’OBO (Owner Buy Out), ce terme recouvre une opération de capital-transmission dans laquelle le cédant transmet son entreprise à une société holding associant, le plus souvent, une société de capital investissement ; le dirigeant peut conserver la majorité ou reprendre une participation minoritaire avec des collaborateurs clés.

L’objectif affirmé est de permettre le développement de l’Entreprise sous la direction du même dirigeant, d’organiser et de financer la croissance externe de la société et, enfin, de recruter et mettre en place en douceur le successeur du dirigeant.

À terme, l’idée est de vendre une Entreprise en plein essor et bien dirigée à un nouvel actionnaire sous un horizon de 3 à 5 ans et d’en tirer de substantielles plus-values.

Le dirigeant peut ainsi sécuriser une partie de son patrimoine, participer au développement de sa société en étant bien accompagné pour enfin, céder de façon satisfaisante à l’occasion de la revente.

Tout ceci confirme que le monde de la transmission, en perpétuelle mutation, apporte chaque jour de nouvelles possibilités aux cédants et aux repreneurs. Monde en mouvement, il doit s’adapter continuellement aux impératifs humains, ainsi qu’à l’environnement économique et financier.

Alain de CHANTÉRAC
Synercom France Grand Sud

Retour