Actualités

Bulletin d’affaires n°89 !

  • Bulletin d’affaires

Dans une conjoncture difficile, une réaction positive : de nombreux salariés souhaitent devenir « leur propre patron »

Comment trouver « la perle rare »… les repreneurs personnes physiques sont nombreux à la chercher et sont souvent en concurrence avec des entreprises qui rachètent des sociétés dans le cadre de leur croissance externe ! Ils font trop souvent seuls et trop longtemps le mauvais parcours du combattant !

Dans cette période particulièrement difficile où de nombreuses sociétés souffrent, il est important de se faire accompagner par un professionnel en transmission d’entreprises et choisir dans des délais raisonnables la bonne affaire, souvent « l’affaire de sa vie »…

Confier une mission d’acquisition à un intermédiaire, c’est attendre, en retour, des services bien définis à l’avance et suivre une scrupuleuse chronologie ; rappelons les étapes principales :

  •  diagnostic du projet (définition des priorités, validation de la cohérence),
  • définition des critères de recherche et liste des cibles correspondantes,
  • contact de toutes les cibles, ce qui revient à faire une étude de marché sur mesure,
  • sélection des meilleures réponses en fonction de leur adéquation au projet,
  • évaluation des dossiers retenus,
  • organisation et accompagnement des négociations,
  • maîtrise d’oeuvre dans le débouclage juridique et financier.

Une mission d’acquisition professionnalise la démarche du repreneur : il se démarque des autres, il est plus crédible aux yeux des cédants potentiels qu’il va rencontrer !

Il est important de souligner que déléguant les moyens, il va pouvoir se concentrer sur son projet et sur les décisions à prendre.

La méthodologie de reprise d’une entreprise est complexe avec des aspects techniques et des aspects humains… l’intermédiaire sait faire, c’est son quotidien. L’apport du repreneur reste cependant fondamental : c’est lui qui donne la matière et, ne l’oublions pas, c’est à lui de prendre la bonne décision à chaque fois que cela est nécessaire ; mais il n’est plus seul, il est accompagné !

Bon accompagnement et bonne chance aux repreneurs personnes physiques qui méritent tout notre respect….

Comme on dit, IL FAUT LE FAIRE !

Jean-Pierre Vergnault
SYNERCOM FRANCE Centre Atlantique

Retour