Actualités

Bulletin d'affaires n°92 !

  • Bulletin d’affaires

PÉRENNITÉ DES PME ET DÉVELOPPEMENT DES ETI :
un enjeu majeur pour l’économie française

Toutes les études économiques montrent que les créations d’emplois et le maintien d’un tissu industriel et de services en France reposent en grande partie sur les PME et les ETI, alors que les grands groupes multinationaux délocalisent plus facilement des emplois.
ETI, un sigle encore peu connu car cette appellation est récente (2008) : elle recouvre les entreprises de taille intermédiaire dont l’effectif est compris entre 250 et 5 000 salariés alors que les PME, selon la classification européenne, vont de 20 à 250 salariés.

Les 4 600 ETI françaises sont en majorité des entreprises patrimoniales, ancrées dans leur territoire et à dominante industrielle ; l’enjeu est de les multiplier pour rejoindre le Royaume Uni ou l’Italie, où elles sont 10 000, voire l’Allemagne où on en dénombre 12 000.

Cet objectif rejoint celui d’assurer la pérennité des PME dont le taux de défaillance, et cela n’étonnera personne, est directement lié à la taille :
Statistiques 2011* : taux de défaillances (nb de défaillances/nb d’entreprises) :

  • TPE (1 à 20 salariés) = 58 000 défaillances, soit 5,8 %
  • PME (entre 20 et 250 salariés) = 1 600 défaillances, soit 1,8 %
  • ETI (250 à 5 000 salariés) = 42 défaillances, soit 0,9 %

Bien sûr, les réponses à cette double problématique sont multiples et passent notamment par le positionnement stratégique de chaque entreprise ainsi que par l’accès aux financements, domaine où OSEO joue un rôle majeur aux côtés du système bancaire.
Mais cela passe également par deux axes importants :

  • la transmission des entreprises,
  • la croissance externe.

L’un comme l’autre exigent, pour être couronnés de succès, préparation et professionnalisme.
Préparation à la cession :
Il faut réfléchir en amont à l’organisation de l’entreprise et au choix du meilleur repreneur pour en assurer la pérennité après le départ du chef d’entreprise… sans oublier bien sûr l’aspect patrimonial.

Préparation à l’acquisition :
L’enjeu est d’anticiper les synergies attendues ainsi que les moyens financiers et humains nécessaires à une intégration réussie.
C’est cette double expérience d’accompagnement de chefs d’entreprise en cession ou en acquisition que SYNERCOM FRANCE propose avec succès depuis plus de 25 ans et contribue ainsi à répondre à ce double objectif de pérennité et de développement des entreprises.

Bernard BESSON
SYNERCOM FRANCE IDF

Retour